Une usine performante c'est une usine… numérique !

Photo Une usine performante c'est une usine… numérique !

Quelques années auparavant, on a assisté au déclin de l'industrie dans le monde. Le concept de l'usine numérique a alors fait son chemin pour répondre aux besoins actuels. Une usine 4.0 est-elle vraiment plus performante ? Focus sur cette nouvelle manière de concevoir l'usine de demain.

L'enjeu de l'usine 4.0

L'usine du futur répond aux besoins de diversifier les offres et la production selon l'enjeu numérique. Ce type d'industrie aide l'Homme et mise beaucoup plus sur les tâches avec des valeurs ajoutées importantes. La performance de l'usine numérique réside dans la suppression des démarches administratives lourdes en libérant du temps aux différents responsables. L'industrie doit se conformer au changement mondial.

Cette usine de l'avenir adopte une nouvelle mode de consumérisme pour aller davantage vers la personnalisation de masse. La performance est assimilée à la recherche constante de qualité des produits avec de nombreux services connexes. L'usine du futur est celle de l'éclatement des activités d'un point de vue géographique et celle de la mise en réseau. C'est beaucoup plus centré sur l'efficacité à court terme avec une meilleure réactivité.

Le numérique au service de l'organisation

La performance de l'usine numérique n'est pas seulement associée à la nouvelle technologie. Les aspects organisationnels et communicationnels se trouvent aussi bouleversés. On met ainsi en œuvre une stratégie industrielle autour d'une organisation réinventée. On révise les politiques de l'offre avec une rupture marketing franche.

On revoit également les chaînes de valeur pour rechercher le meilleur business model. L'efficacité de l'usine futuriste est fortement liée à l'organisation nouvelle des moyens de production. La mise en place de l'usine intelligente ne s'improvise pas et doit privilégier la souplesse et une gestion plus optimale.

La gestion performante de toutes les ressources permet de tirer le meilleur aussi bien des matières que du personnel. La formation est au cœur de la politique des ressources humaines car l'Homme ne doit pas être mis de côté. Même si la technologie prend une grande place dans l'usine numérique, l'ensemble de l'écosystème est piloté par des responsables compétents et à l'ère du temps.

Les points clés du l'usine numérique

L'usine du futur s'articule principalement autour de quelques technologies clés. La réalité augmentée permet par exemple de mettre en exergue des données en surcharge de la réalité. Elle est utilisée dans l'accompagnement du processus de formation. La fabrication additive représente aussi un point clé dans la conception de prototypes.

Le big data est au centre de la politique de performance avec un traitement d'important volume de données en un temps record. C'est le concept clé quand on fait référence aux objets connectés. Le cloud computing occupe, de même, une grande place dans l'usine de demain car il évite l'utilisation de matériels lourds et coûteux. La performance réside donc dans la maitrise des coûts de gestion.

Comme le stipule l'article sur la révolution 4.0 disponible sur www.andre-jacques-auberton-herve.com ;l'usine du futur doit composer avec un style de management adapté. Il ne suffit pas de rendre l'usine plus technologique, il faut que l'ensemble de l'entreprise soit apte à amorcer ce virage numérique. La performance demeurera donc tributaire de l'harmonie entre la politique interne et la stratégie digitale.