Petite histoire des biotechnologies

Energie
Photo Petite histoire des biotechnologies

On entend souvent parler de biotechnologie sans vraiment connaitre le sens du mot. Tout ce que l'on sait, c'est que le terme est le résultat de la combinaison du mot bio et technologie. Voici la petite histoire de cette terminologie qui pique notre curiosité.

Le début de la biotechnologie

La biotechnologie constitue la technologie et la science en faveur des organismes vivants. Elle vise à métamorphoser des matériaux vivants ou non en production de savoir-faire, de produits ou de services. On l'appelle également la technologie de bioconversion qui est le mariage entre la biologie et d'autres domaines tels que la génétique ou la biochimie. Plusieurs disciplines rentrent en général dans ce concept comme la microbiologie, l'informatique et même la biologie moléculaire.

L'histoire de la biotechnologie commence après la grande découverte autour de l'ADN. La recherche en pharmacochimie et en biologie cellulaire ont connu de multiples rebondissements. On distingue notamment la découverte de nouveaux vaccins ou l'invention de stimulants immunitaires. On a aussi vu la progression des domaines comme la manipulation de l'embryon et la fécondation artificielle.

Les années fastes de la discipline

Les structures spécialisées dans la biotechnologie ont vu le jour vers la fin des années 90. Ces entreprises utilisaient au moins une technique issue de la biotechnologie dans leur processus de production. Certaines entités se sont même spécialisées dans la recherche autour de cette discipline d'avenir. Ces sociétés ont été célèbres grâce à leur capitalisation boursière assez rapide, même pour les jeunes structures.

Les sociétés les plus performantes ont produit des médicaments grâce au potentiel de la biotechnologie. Vers les années 2000, on utilisait les micro-organismes génétiquement modifiés dans différents sphères de l'économie. Certaines industries de l'agroalimentaire ont aussi utilisées des techniques provenant de la biotechnologie pour perfectionner leurs produits ainsi que leur conservation. Le secteur médical a aussi pris part au développement de cette technologie tout comme le domaine de l'énergie.

La fermentation est l'un des aspects de la biotechnologie le plus utilisé par différents corps de métier. L'histoire de cette technologie verte se divise en deux phases, celle plus traditionnelle et celle plus moderne.

Les méthodes traditionnelles et modernes

La biotechnologie traditionnelle implique des processus que l'Homme a utilisé depuis des lustres. C'est le cas de la fermentation empirique anaérobie qui implique la fermentation de l'alcool ou encore la fermentation lactique. La méthode ancestrale est aussi en jeu dans la fermentation dite aérobie où le dioxygène est présent. La fermentation acétique fait partie de cette méthode classique de la biotechnologie.

Ce sont les domaines de l'agroalimentaire et de la restauration qui utilisent ces méthodes empiriques le plus. On distingue également la biotechnologie moderne qui est apparue à la fin du 20ème siècle avec la découverte de l'ARN et de l'ADN. Cette partie de la biotechnologie inclut la protéomique impliquant la synthèse et le séquençage des protéines. La génomique fait également partie de cette méthode contemporaine avec la pharmacogénomique et le recours aux sondes géniques.

Le domaine de la transgénèse est le plus réputé de la biotechnologie en 1990. D'autres secteurs tendent également à se développer comme la nanobiotechnologie ou la bio-informatique. La biotechnologie est actuellement catégorisée en verte, rouge, bleu, blanche ou encore jaune.